23/08/2005

Le Retour aux Sources: Chapitre 1

(PRESENT)

Un bruit strident vous fait sursauter, le Dieu réveil vient de s’exprimer ! Premier stress de la journée. C’est le signal de départ de l’exode de masse vers les lieux de travail. Tout est programmé, à la minute près. Pas droit à l’erreur dans le planning, ou toute votre journée risque d’être classée parmis vos journées noires, déjà nombreuses, de l’année.

bec52small8si.jpg

Pour la plupart, encore à moitié somnambule, vous tentez de retrouver vos esprits pour parvenir à vous arracher de votre lit moelleux.

Tant bien que mal, vous vous dirigez vers le Dieu percolateur, car, pour la plupart d’entre nous, aucun moyen d’avoir l’esprit clair sans quelques tasses de ce bon vieux café.

Vient le moment pour beaucoup, de solliciter le Dieu télévision, histoire de prendre la température des nouvelles de la Planète. Très vite, votre moral en prend un coup, comme à l’habitude, les nouvelles sont mauvaises.

Après le premier café, le brouillard dans la tête commence à se dissiper, et pour certains, c’est le moment de la première cigarette, histoire de préparer les poumons à l’air de l’extérieur.

Trop de fumée dans les poumons, vous vous dites qu’il serait bon de prendre une bouffée d’air frais et vous ouvrez la fenêtre.

Comme beaucoup, vous habitez la ville, votre living donne sur une chaussée, la circulation y est déjà très active, l’odeur des gaz d’échappement ne vous dérange pas, le bruit de fond vous est familiers, vous respirez une bonne fois et du bruit inhabituel attire votre attention, des travaux ont commencé pas loin, ce sont les machines et le marteau piqueur. Là c’en est trop, tout compte fait, la fenêtre est mieux fermée.

En la fermant, vous ne pouvez vous empêcher de remarquer l’activité frénétique de tous ceux qui se pressent dans la rue, probablement à cause du retard pris sur leur planning.

transport13sd.jpg

En parlant planning, vous jeter un coup d’œil sur votre montre, zut, trois minutes de retard, vous courez vers votre salle de bain.


(FLASH BACK)

Un oiseau vient de pousser un petit cri, l’oreille vive, l’Homme de Cro Magnon se réveille l’esprit clair, il vient de passer une bonne nuit sur sa paillasse dans un coin de sa caverne, il se sent frais et dispo pour démarrer sa journée.

Comme il vit de la chasse et de la pêche, il a choisi une caverne proche de la forêt ou le gibier abonde, proche d’une rivière ou les poissons sont nombreux.

Après quelques étirements, il se dirige à l’entrée de sa caverne et se rempli les poumons de l’air pur et frais du coin. Cet air dont la qualité ne peut probablement vaguement être évaluée par l’Homme moderne que lorsqu’il se trouve en montagne.

image23small1cj.jpg

Le Ciel est d’un bleu puissant, tant l’Oxygène dans l’air est important. Le Soleil brille de toute sa splendeur, ses rayons réchauffent la peau de notre Homme des cavernes

Sa caverne surplombant légèrement la région, comme chaque matin, il se réjouit du spectacle que lui offre la Nature.

La végétation abondante qui s’offre à sa vue, est un véritable havre pour les animaux, dont les cris viennent se mêler au frémissement des branches dans le vent et au ruissellement inlassable de la rivière toute proche.

image52small1li.jpg

Une légère brise se fait sentir, elle vient de la forêt, et grâce à son odorat puissant, il flaire la présence de gibier, il sait que sa journée sera fructueuse en sensations et en nourriture.

Toute la tribu est maintenant éveillée, et dans le plus grand calme, chacun s’apprête à remplir ses fonctions, toujours dans l’intérêt de la communauté.


A suivre........

 

23:44 Écrit par Geronimo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Avant:
Ce fameux réveil! Longtemps j'ai angoissé de peur de ne pas l'entendre, allant même jusqu'à me retenir de dormir, ou provoquant des réveils afin de vérifier l'heure. Je me levais bien avant l'heure nécessaire, afin de pouvoir déstresser de ce réveil angoissant.

Maintenant:
Le réveil est toujours là, vieux réflexe, vieille peur ancrée d'arriver en retard. Mais depuis mon changement de vie, je me suis toujours levée avant sa sonnerie, fraiche et dispose. En pleine nature, je dors beaucoup moins, mais mes nuits sont très récupératrices et je me lève avec une nouvelle énergie...et de bonne humeur! :-))

Écrit par : Patouland | 21/03/2011

"Un oiseau vient de pousser un cri sinistre, l’oreille alertée, l’Homme de Cro Magnon se réveille l’esprit embrumé, il vient de passer une horrible nuit sur sa paillasse bourrée de puces dans un coin de sa caverne humide, enfumée et ténébreuse. Il est pris d'une quinte de toux (toute cette fumée qui attaque ses poumons) et maudit le gniard qui a hurlé de douleur toute la nuit à cause de sa diarrhée chronique. "Il ne passera pas l'hiver" se dit-il. Il se sent perclus de rhumatismes et la douleur due à un accident de chasse se réveille. A trente-trois ans il se sent déjà tellement âgé pour démarrer sa journée... Et puis il y a cette plaie infectée qui ne guérit pas...

Comme il vit de la chasse et de la pêche, il a choisi une caverne proche de la forêt ou le gibier abonde, proche d’une rivière ou les poissons sont nombreux en été. Mais le problème est qu'on est en hiver, et ce midi encore la rivière sera gelée et il faudra se contenter de quelques racines d'arbre... Sa femme ressemble à Kate Moss au plus mauvais moment mais malheureusement il ignore qui est Kate Moss, il ne peut même pas s'en consoler...

Après quelques étirements, il se dirige à l’entrée de sa caverne et se rempli les poumons de l’air pur et frais du coin, échappant aux miasmes de la caverne. Cet air dont la qualité ne peut probablement vaguement être évaluée par l’Homme moderne que lorsqu’il se trouve en montagne."

Jules, j'ai réécrit ton texte, comment tu trouves? :)))))))))) Blague à part, l'Archéosite d'Aubechies, tu connais? Génial à visiter pour essayer d'imaginer comment vivaient les anciens:
http://www.archeosite.be/
Moi aussi parfois j'aspire à une vie plus simple...
Bonjour amical

Écrit par : Eric | 13/01/2012

Les commentaires sont fermés.