23/08/2005

Le Retour aux Sources: Chapitre 8

(PRESENT)

De dossiers en dossiers, les yeux déjà un peu lourds face à cet écran lumineux, l’heure de la pose de 10 heures approche car dans la bureaucratie, on n’a pas perdu les bonnes habitudes de l’école, la récréation approche. C’est le moment ou l’on peux relâcher quelques temps la concentration (du moins pour certains) et éventuellement échanger quelques moments avec les collègues.

C’est aussi le moment de prendre sa dose de caféine et pour certain la nicotine, la quinine, l’aspirine, la sédergine, l’amphétamine ou au mieux le « complément vitamines »  bref, tout ce qui est « in » dans nos habitudes de ce début de 21ème Siècles, de quoi ne surtout pas être « out », car la forme c’est le plus dur à préserver depuis notre « explosion technologique ». Ce doit être dans l’Air du temps !

Pour vous ce sera le café, vous faites partie de ces gens pour qui cette boisson « Ancestrale » fait partie des senteurs de la vie, de plus, la boire vous donne ce coup de fouet tellement nécessaire à votre concentration.

dyn006_original_324_399_pjpeg_2505109_749169a9e193a31a4f2e351eb1344c8e.jpg

Même si cette nouvelle « Science », la Diététique qualifie le café de néfaste pour l’organisme, pour vous, cette boisson a fait ses preuves. De toute manière, que boire de meilleur, en ce 21ème Siècles plus rien n’est bon, toutes les boissons sont un jour ou l’autre critiquées. Même l’eau, la base de toutes les boissons contient sa part de Nitrates, c'est-à-dire de pollution.

En ouvrant n’importe quel magazine de la vie saine, vous y lirez que le Café est mauvais, les boissons « modernes » telles les Colas, les orangeades, citronnades sont déconseillées pour la ligne, les alcools sont à éviter, les eaux, oui, mais éviter l’eau du robinet et bien lire les étiquettes des eaux en bouteilles, toutes ne sont pas bonnes.

Les jus de fruits sont considérés bénéfiques, à condition que les fruits proviennent de l’Agriculture « Bio », mais pas non plus d’excès, car sinon le transit intestinal en prendra un sacré coup.

Et dire que ces magazines se vendent par milliers, vous, vous ne débourseriez pas un centime pour suivre des conseils qui vous conduiraient aux portes de l’Anorexie.

Quelle honte pour vous que serait l’idée qu’un seul de ces magazines parvienne un jour en plein milieu de l’Afrique, dans la zone aride, là ou la moindre goutte d’eau, propre ou non est un trésor, là ou l’on ne se pose pas la moindre question de savoir si la boisson que l’on ingurgite est saine ou non.

dyn006_original_450_314_pjpeg_2505109_95cebdd33b542b31f28e11f6040a81b0.jpg

Non, rien de tout cela pour vous, au Diable l’avis bien pensant de ces « généreux » diététiciens vous dégustez votre café car comme la vie est vite passée, autant ne pas la perdre en privations.

Des centaines de milliers d’années d’évolution, et l’Homme est parvenu au 20ème Siècles sans que personne n’ait besoin de lui dire ce qui était bon pour lui ou non. Tout ce qu’il a consommé, il l’a fait en se fiant uniquement à son instinct, sans se poser de questions, et vous votre instinct vous dit que vous aimez le café, alors, tant que cela ne changera pas, vous en boirai, sans vous poser de questions.

Votre café bien corsé à la main, vous prenez part aux discussions de vos collègues. Ce n’est pas toujours très enrichissant, mais encore une fois, c’est une vague continuation des discussions de cour d’école.

Des petits groupes se forment, et comme dit le vieux dicton, « qui se ressemble, s’assemble », et c’est bien là l’erreur, car pour vous, seule la différence enrichit les échanges, et vous, vous allez de l’un à l’autre, vous mêlant lorsque la discussion vous intéresse.

Mais là, en général, rien n’y fait, les Mamans se regroupent avec les Mamans, histoire de parler des dernières évolutions en matière de couches culottes, vous savez, celles « avec le petit élastique là ».

dyn006_original_493_368_pjpeg_2505109_1fb8776c3284533487a735c982bedf9c.jpg

La discussion continue par le dernier petit « Re » pour en général aboutir sur la consistance des dernières selles. Là, afin de mieux savourer votre café, vous passez à un autre groupe, celui des « vrais » hommes, là ou on connaît par cœur les derniers résultats du championnat de football, ou la dernière étape du « Tour de France » et quand l’actualité sportive est au repos, ont a droit à ces bonnes vieilles blagues cochonnes de ce bon cher Monsieur Dupont, le spécialiste « toutes catégories » comme il en existe au moins un dans chaque administration.

dyn006_original_519_388_pjpeg_2505109_da3cb81450fc2eec862ac534e9068e04.jpg

Non, décidemment pas pour vous !

Le groupe suivant, celui des « vraies Femmes », vous le passez d’office, car immuablement, depuis des années on y discute que de Dior, Bourjois, Chanel, Dim, cellulite, masques anti-rides, crèmes d’épilation ou en général tout ce que l’on retrouve dans tous les magazines féminins.

Ah, voilà le groupe du coq du village, le Richard Gere de bureau, et toute sa cour de prétendantes qui se font du rentre dedans pour s’assurer son intérêt, pas pour vous non plus.

Enfin, voilà « votre » groupe, celui que vous fréquentez le plus, un groupe mixte ou les discussions ne sont jamais les mêmes, souvent basées sur l’Actualité, on y discute de tout en général, mais chacun à ses avis, différents, mais pour vous, c’est ça le partage, et souvent c’est très enrichissant.

Mais comme toujours, là ou l’intérêt est suscité, le temps se met à accélérer et la « récréation » touche très vite à sa fin. C’est déjà l’heure de retourner à vos dossiers, et le temps va recommencer à s’écouler lentement, très lentement, jusqu’à l’heure de table.

(FLASH BACK)

Le moment de se remettre en route est venu, et comme le feu est disponible, le Chef demande à ses Hommes de se munir de torches, il sait que le feu effraye les Animaux, et tous ne seront peut être pas aussi inoffensifs que ce poisson dont ils se sont emparés de l’Esprit.

Ils continuent donc leur remontée de la Rivière, tout en ne perdant rien du spectacle de ces poissons à la volonté de Fer. Il doit y en avoir des centaines.

Un moment donné, le Chef s’arrête net, il a repéré au loin un passage rocheux, qui permettrait la traversée, le Shaman avait raison. Le seul problème est qu’il y distingue aussi d’étranges silhouettes assez imposantes, cela a bien l’air d’un Animal, mais il est encore trop loin pour le déterminer.

Le groupe se met alors à évoluer l’arme au poing, avec prudence, afin de s’en rapprocher et ainsi évaluer la situation.

Ils sont maintenant assez proches, et le Chef ne connaît pas cet Animal. Il sont plusieurs, figés sur les rochers qui coupent la Rivière, et ils ne semblent intéressés que par ces poissons qu’ils projettent sur la berge à l’aide de leurs énormes griffes. Leur appétit semble être égal à leur corpulence, ils dévorent les poissons par dizaines.

dyn004_original_400_308_pjpeg_2505109_df2a98dc72b501eed18a3b6b261060b1.jpg

Le Chef juge le rapport de force trop au désavantage de son clan, mieux vaut contourner prudemment cet endroit et trouver un autre passage. Cet Animal à l’air trop puissant, et surtout en trop grand nombre que pour risquer la vie de ses Hommes.

Ils pénètrent donc dans la forêt en prenant garde de ne pas se faire repérer. De toute façon, ces Animaux que plus tard nous appellerons « Ours » ont l’air trop occupés avec leur « pêche miraculeuse » pour remarquer notre petit groupe.

Une fois certains d’avoir contourné la « zone à risques » ils reprennent la direction de la rive.

Soudain, presque arrivés, ils sont surpris par l’un de ces Ours, se rendant probablement auprès de ses congénères.

Dans un premier temps, l’Ours a l’air aussi surpris qu’eux, mais directement, il se dresse sur ses deux pattes arrières, en émettant des grondements sourds.

dyn004_original_504_401_pjpeg_2505109_2a6d917674bc022093d439bd7f41cbde.jpg

L’arme au poing, les chasseurs font face, ils ne connaissent pas cet Animal, mais vu ses trois mètres de hauteur, ses griffes de dix centimètres et ses dents bien acérées, ils sont sur la défensive.

Le Chef, demande à ce que les torches soient approchées et présentées face à l’Animal.

Il veut éviter de le tuer, ils ne sont pas en chasse et il trouve inutile d’ôter une vie si cela n’est pas nécessaire, ce serait un manque de Respect vis-à-vis de l’Esprit de cet Animal.

Il sait aussi qu’il faut éviter de le blesser, il se souvient d’un fauve aux dents de sabre qui, une fois blessé, était devenu plus dangereux qu’auparavant.

C’est donc les torches à la main et en poussant des cris qu’ils font face à cet Ours qui lui aussi est impressionné et finit par reculer. Les Hommes se rapprochent à nouveau, et finalement, l’Ours préfère abandonner et s’enfuit dans une autre direction, il rejoindra ses congénères par un chemin plus tranquille.

La voie est maintenant libre, et l’Ours et les Hommes se souviendront longtemps de leur rencontre inopinée.

Ils poursuivent leur chemin le long de la rive, et enfin, une véritable opportunité de traversée se présente à eux.

La Rivière y est un peu moins large, le courant toujours aussi fort, mais un géant de la Forêt s’est couché sur le sol, son tronc énorme joint les deux rives et permet à notre groupe de se retrouver rapidement de l’autre côté.

dyn004_original_500_392_pjpeg_2505109_257224eb9d6b960f06008fc9e6ab175e.jpg

Soulagé, le Chef reprend la tête du groupe et d’un pas soutenu, se dirige à nouveau droit devant lui, tout en savourant déjà les Richesses de cette expédition. Que d’émotions et de découvertes en si peu de temps, plus que jamais, il est résolu à continuer.

 

 

23:40 Écrit par Geronimo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

SUPERBE TRAVAIL gero , et tout ce que tu dis me donne envie de retourner vers ces temps heureux . tu es un vrai magitien des mots et de la sagesse . j'avais lu les premiers , j'ai adoré les suivants . exceptinnel ce que tu fais . merci mille fois . amitie et douce journee . yepa

Écrit par : YEPA | 25/09/2006

Je ne me suis jamais sentie à ma place dans aucun groupe, je me suis toujours sentie en décalage. J'ai donc appris (et j'aime), vivre auprès de peu de monde. Etre seule n'est pas difficile, je peux rester plusieurs jours sans parler à quelqu'un, je ne m'ennuie jamais. Il y a tellement de choses à faire et à voir!

Écrit par : Patouland | 21/03/2011

Les commentaires sont fermés.